Comment fonctionne un sonomètre ?

Le son participe pour beaucoup à la communication parmi les hommes. Il fait également office de divertissement à travers la musique ou bien d’autres activités. Nous ne pouvons que très peu nous passer de son, mais les limites et dégâts qu’il peut causer nous obligent à prendre certaines dispositions. Le sonomètre par exemple est un appareil qui permet de mesurer le volume sonore dans une salle.

Cet appareil a un fonctionnement quelque peu complexe, mais son utilité est beaucoup plus considérable. Avec quelques indications, vous arriverez cependant à convenablement manipuler l’appareil pour bien effectuer ses mesures et arriver à se préserver. Découvrons à travers ces quelques lignes quelques indications pour bien se servir du sonomètre.

Le fonctionnement du sonomètre

Le sonomètre est un appareil qui sert à mesurer l’intensité acoustique. Il est très utile pour étudier la pollution sonore. Cet appareil exprime en décibel cette pression acoustique qui peut être comparée à des données standards pour déterminer si oui ou non, un son a un impact négatif dans un milieu. Les mesures n’étant pas toujours exactes surtout avec les sonomètres les moins performants, les pondérations sont nécessaires pour évaluer le niveau d’exposition quotidienne.

Le sonomètre, comme la plupart des instruments de mesure, est régulièrement calibré avec une source étalon. Le sonomètre est composé d’un microphone qui enregistre les informations venant de toute part. Il est soit installé sur un trépied soit tenu à bout de bras de préférence au-dessus de la tête. Pour les réglages, on distingue deux types de pondération : la pondération temporelle S, F, I et la pondération en fréquence A, B, C.

Le principe de mesure acoustique avec le sonomètre

Le sonomètre transforme la pression acoustique en signal électrique qu’il filtre pour dégager une valeur efficace intégrée sur une durée choisie. La performance du sonomètre dépend principalement de son microphone. Les bruits de fond ou la distorsion peuvent entraîner des erreurs systématiques. Un appareil de bonne qualité métrologique pourra servir dans la mesure du possible à corriger les variations atmosphériques qui affectent les mesures.

Les règles élémentaires pour tirer les meilleurs services du sonomètre

Le sonomètre est un appareil très utile, mais pour en profiter au maximum, il faut déjà avoir effectué un bon choix. Il existe en effet plusieurs modèles de sonomètres spécialisés dans certaines mesures. Pour mesurer un volume sonore, la plupart des professionnels passent par deux principales étapes : l’estimation rudimentaire et la mesure précise.

L’estimation rudimentaire consiste principalement à faire une bonne observation pour déterminer si le bruit dérange ou empêche de communiquer. Elle consiste par exemple à vérifier si les personnes du milieu ont du mal à communiquer entre eux ou s’il faut crier pour se faire entendre d’une personne située à moins de deux mètres.

Pour un autre article : Tire lait simple ou double pompage ? Mon avis

La mesure précise est l’étape même de la mesure. Elle se déroule en cinq principales étapes au bout desquelles l’on peut estimer avec une plus grande précision l’impact du son dans un milieu. Ces étapes sont l’analyse, le choix de la stratégie de mesure, la réalisation des mesures, le contrôle des erreurs et incertitudes et enfin la présentation du résultat avec l’incertitude.

Source : https://decibelmetre.info